Web Analytics Made Easy - StatCounter

Comment Savoir si on Doit Quitter son Conjoint ? 7 Conseils:

Lorsqu’un couple décide de se séparer, la vie familiale se prépare à changer radicalement.

Malgré tout, il vaut souvent mieux divorcer que de rester dans un mariage malheureux. Votre mariage traverse-t-il une période difficile ou la flamme s’est-elle simplement éteinte ?

Dans cet article, nous allons vous dire que faire si vous rencontrez des problèmes conjugaux. Nous vous inviterons également à vous poser quelques questions critiques concernant votre mariage.

Comment savoir si on doit quitter son conjoint ? Nous vous proposons 7 conseils pour décider ce que vous devez faire. Éliminez vos doutes et décidez en toute connaissance de cause : divorcer ou pas ?

Voici ce que vous apprendrez dans cet article :

  • Quelles questions vous poser en toute honnêteté si vous avez des doutes sur votre mariage
  • Pourquoi le pardon est parfois la solution aux problèmes de couple
  • Quand une thérapie de couple est souhaitable (ou non)
  • Les principaux indicateurs d’une relation saine
  • Et beaucoup plus encore…

Divorcer ou pas : comment reconnaitre un mariage malheureux ?

Rester ensemble pour la vie peut sembler simple, mais c’est loin d’être le cas. Dans un couple, il y toujours de bonnes et de mauvaises périodes. Quand un mariage ne traverse que de mauvaises périodes, quelque chose doit changer.

Divorcer ou pas ? Le divorce est un dernier recours. C’est à chacun de juger s’il se trouve ou non dans un mariage malheureux. On ne peut pas s’attendre à ce que l’amour soit éternel.

Il est tout à fait possible qu’un ménage soit dans une impasse. Comment savoir si on doit quitter son conjoint ? Imaginez comment serait la vie sans votre époux ou votre épouse. Si cette pensée est libératrice et agréable, vous pouvez commencer à douter de votre relation.

scheiden of blijven - 1

Comment remédier aux problèmes conjugaux ?

Avant de se demander s’il faut divorcer ou pas, il vaut mieux tout d’abord essayer de tout faire pour sauver son mariage. Un divorce est un processus très douloureux, aussi bien mentalement que financièrement.

Avant de penser à quitter son conjoint, il faut essayer de recréer un mariage heureux. Mais comment faire ? Voici quelques conseils simples pour vous aider à essayer de sauver votre mariage.

Parlez de vos sentiments avec votre partenaire

Lorsqu’un mariage est dans une impasse, le problème découle souvent d’une mauvaise communication. On discute, mais seulement de sujets triviaux. La vie de famille et le travail prennent tout le temps et l’énergie des partenaires, au détriment du mariage. Partagez un verre de vin et parlez de vos sentiments avec votre partenaire. La conversation doit avoir lieu dans une atmosphère détendue. Ne vous engagez pas dans une conversation de ce type après une dispute ou un désaccord. Rien de tel qu’un face à face : éteignez vos téléphones et tablettes et concentrez-vous uniquement sur votre couple.

Parlez de vos frustrations sans vous emporter

Dites à votre partenaire où vous en êtes. Vos sentiments sont importants, mais ils sont d’autant plus utiles s’ils sont un signe que les choses doivent changer.

Essayez d’identifier pourquoi les choses ne marchent plus comme avant. Discuter peut aussi vous aider à trouver des occasions de vous rapprocher. Vous devez savoir quels sont vos besoins mutuels. Peut-être voulez-vous que votre partenaire aille moins souvent au gymnase ou au bar le soir ? Votre partenaire a peut-être au contraire envie de plus de liberté.

Discutez de l’avenir. Comment le voyez-vous ? Quelle idée votre partenaire s’en fait-il/elle  ? Au cours de la conversation, vous aurez l’impression de redécouvrir votre partenaire. La plupart des couples mariés ne parlent pas de leurs sentiments.

Vous n’arrivez pas à résoudre vos problèmes vous-même ? Cherchez de l’aide

Prenez conscience que vous ne devez pas jouer le rôle de la victime dans votre propre couple. C’est vous qui décidez comment réagir face à votre partenaire. Soyez toujours honnête avec vous-même. Si vous êtes en pleine dispute, posez-vous la question : vos commentaires accusatoires visent-ils à résoudre le conflit ou à blesser votre partenaire là où ça fait mal ?

Si vos observations sont toujours accusatoires et blessantes, respirez profondément et essayez de changer votre façon de vous exprimer.

Les conversations portant sur les sentiments et sur l’avenir du couple peuvent parfois vous éloigner davantage. Vous vous retrouverez peut-être dans une impasse. Il est possible que vos chemins se soient écartés. Dans ce cas, vous ne réussirez pas à vous en sortir ensemble.

L’aide d’un professionnel peut être utile pour sauver un mariage. La thérapie de couple peut s’avérer d’une aide précieuse. Le thérapeute essaiera de rétablir la communication entre vous.

On pense souvent que la thérapie sert uniquement à régler les désaccords, mais ce n’est pas le cas. Le thérapeute ne peut pas résoudre le problème ; il ne fait que vous aider à mieux vous comprendre. La thérapie de couple est particulièrement recommandée si l’un des partenaires a trompé l’autre. L’impact sur la relation est tel qu’un accompagnement est alors souhaitable.

Ne restez pas dans un mariage par commodité ou simple sécurité financière

divorcer ou pas

Certes, un divorce entraine de nombreuses complications. Sur le plan financier, cela peut aussi signifier un important pas en arrière. Il est souvent plus facile et plus sûr de rester dans un mariage. Ne commettez pas cette erreur. La vie est trop courte pour la gaspiller dans un mariage malheureux.

Après une séparation, il est souvent difficile de diviser un ménage en deux, mais ce problème a bien une solution. La sécurité financière est une très mauvaise raison de rester ensemble. Vous vous trouvez dans cette situation ? Dans ce cas,  vous devez soit essayer d’améliorer votre relation, soit décider de continuer votre vie sans votre partenaire.

Soyez honnêtes entre vous au sujet de votre situation financière actuelle. Vos revenus sont insuffisants ? Dans ce cas, expliquez-le à votre partenaire. Ne cachez surtout pas vos revenus ou vos dettes. On voit de nombreuses personnes continuer à mener le même train de vie, alors qu’elles ne peuvent pas se le permettre. C’est chercher les ennuis.

Établissez un budget commun pour les courses. Déterminez quelle personne est responsable du règlement des dépenses mensuelles.

Fixez des objectifs à court et à long terme. Bien sûr, votre partenaire peut aussi acheter des choses pour lui/elle-même, mais vous devez aussi avoir des objectifs communs. Décidez d’économiser un peu d’argent tous les mois pour financer les vacances d’été ou une nouvelle voiture.

Divorcer ou pas pour les enfants ?

Les enfants peuvent vivre un divorce avec beaucoup de difficulté. Cela étant, il n’est pas sain de rester ensemble uniquement pour les enfants. Il vaut mieux qu’ils aient des parents divorcés plutôt que des parents malheureux qui se disputent sans cesse.

Votre malheur ne touche pas que vous. Inconsciemment, vous transmettez votre ressenti également aux enfants. Soit les problèmes relationnels peuvent être résolus, soit il vaut mieux choisir le divorce pour le bien de tous.

Divorcer ou rester ? 7 conseils pour prendre la bonne décision

Vous avez tout essayé pour améliorer votre relation mais cela ne semble plus fonctionner entre vous. Votre (ex) partenaire continue à vous ignorer et à faire comme si vous n’existiez pas.

Comment savoir si on doit quitter son conjoint ?  Il est difficile de donner une réponse précise, car tout le monde aura un ressenti différent. Dans les conseils ci-dessous, nous vous proposons de vous poser certaines questions qui vous offriront peut-être des pistes de réflexion.

Conseil n°1 : Y a-t-il encore de l’amour entre vous ?

Il s’agit de savoir à travers cette question s’il est judicieux de continuer à accorder de l’énergie à votre mariage. S’il n’y a plus d’amour, que reste-t-il ? Où allez-vous trouver la force de préserver votre mariage ?

Si l’un d’entre vous deux n’a plus de sentiments, on peut certainement conclure que le mariage n’a aucune chance d’être sauvé si aucune mesure n’est prise rapidement. Vos chemins se sont déjà séparés. Essayez de raviver les sentiments. Dans tous les cas, il faudra de nombreuses conversations pour clarifier la situation.

Conseil n°2 : Passez-vous encore de bons moments ensemble ?

Êtes-vous toujours heureux avec votre partenaire ?

Il n’est pas surprenant que l’on est plus heureux quand on passe plus de bons moments. Des études ont également montré que les couples les plus heureux doivent leur bonheur au fait qu’ils s’amusent bien ensemble. Partagez-vous suffisamment de bons moments avec votre partenaire ?

On constate que l’on est plus heureux en couple lorsque l’on a plus d’interactions positives que d’interactions négatives avec son partenaire. Pour chaque dispute ou incompréhension avec votre partenaire,  il doit y avoir deux fois plus de moments positifs, affectueux et amusants. Ne sous-estimez pas l’importance de vous amuser avec votre partenaire !

Il ne suffit pas de passer du temps ensemble pour entretenir de bonnes relations. Il faut vivre des expériences nouvelles et différentes. Cela active le système de récompense du cerveau, en augmentant notamment la sécrétion de dopamine. Ce sont ces mêmes hormones qui se libèrent lors d’une première rencontre.

Est-ce qu’il y a eu des jours pendant ces derniers mois où vous vous êtes vraiment bien amusés ? Demandez-vous également si votre partenaire est à l’origine de ces moments agréables. Partir en vacances est amusant, mais cela ne signifie pas nécessairement que vous vous êtes amusés ensemble. Si vous vous rendez compte que ces moments sont trop rares, vous devez essayer de les créer.

Êtes-vous en conflit avec votre partenaire ? Dans ce cas, discutez du problème dès le matin, au petit-déjeuner. Ensuite, trouvez l’occasion de faire quelque chose d’amusant et d’apprécier le fait d’être ensemble. Partez pour un week-end. Essayez de créer de beaux souvenirs axés sur votre relation.

Conseil n°3 : Les problèmes conjugaux peuvent-ils être résolus ?

Les problèmes doivent toujours être abordés. Pour les résoudre, les deux partenaires doivent mettre un peu d’eau dans leur vin. Si l’un des deux n’est pas ouvert à cette possibilité, il sera difficile de trouver une solution. Il n’est pas question que l’un des deux partenaires soit le seul à faire des efforts.

Cela n’aboutirait qu’au développement d’une relation malsaine et le mariage ne ferait que souffrir davantage. Il est possible que la seule solution soit la séparation. Ne reportez pas à plus tard une rupture qui semble inévitable. Vous devez retrouver le bonheur le plus vite possible.

Conseil n°4 : Vous faites-vous confiance ? Croyez-vous encore à un avenir commun ?

La confiance est probablement la composante la plus importante d’une relation. Elle constitue la base du mariage. Si vous ne faites plus confiance à votre partenaire, vous devez travailler à retrouver cette confiance. Le manque de confiance rend pratiquement impossible le maintien d’un bon mariage.

Certains événements ont peut-être ébranlé votre confiance aux autres ? Ou vous avez peut-être eu des problèmes de couple non résolus dans le passé et n’osez plus faire confiance à votre partenaire ? Il faut alors travailler là-dessus.

Voici quelques conseils pour le faire :

  • Soyez réaliste
  • Soyez toujours honnête, surtout dans un couple
  • Tenez vos promesses
  • Allez jusqu’au bout de vos décisions mutuelles (et des conséquences qu’elles impliquent)
  • Respectez les limites de votre partenaire (et réciproquement)
  • Essayez de ne pas être jaloux/se

Une perte de confiance définitive est possible, si l’un des deux partenaires souffre d’une dépendance, par exemple. Parfois, malgré multiples tentatives pour surmonter cette dépendance, le problème persiste.

Il peut s’agir une raison pour que le partenaire de la personne dépendante décide de mettre fin à l’union. Si toutes les tentatives se sont révélées infructueuses, êtes-vous prêt(e) à tenir pendant des années de mariage ?

Conseil n°5 : Pensez à vous-même

Vous ne devez surtout pas sacrifier votre propre bonheur au profit des autres. Il n’est dans l’intérêt de personne d’aller à l’encontre de vos propres sentiments. Par exemple, une grosse erreur consiste à rester dans un mariage uniquement pour les enfants. Au contraire, il vaut mieux que les enfants aient des parents heureux.

Il n’y a aucune raison de mettre les intérêts des autres avant les vôtres. Vous doutez entre divorcer ou rester ? Prenez la décision en pensant avant tout à vous-même.

Conseil n°6 : Les relations sexuelles dans un couple

Les rapports sexuels sont essentiels au maintien d’une relation fructueuse. L’intimité sexuelle rapproche les partenaires et l’acte sexuel libère des hormones qui consolident la chimie entre les personnes.

Que faire si la routine s’est installée ?

Libérez du temps l’un pour l’autre ! Si nécessaire, organisez une soirée rien que pour vous deux. Cela peut sembler trivial, mais mettre les rapports sexuels sur le calendrier augmente les chances qu’ils se concrétisent. Varier vos positions peut aussi rendre les rapports sexuels beaucoup plus amusants. Ou alors, pourquoi ne pas changer de lieu ? Vous rêvez peut-être de le faire en plein air, ou peut-être dans la cuisine ? Essayer de garder la passion intense à chaque fois et prendre le temps l’un pour l’autre : voilà les clés d’une vie sexuelle épanouie.

On constate que les personnes capables d’avoir des conversations intimes au sujet de leur vie sexuelle sont également les plus heureuses en couple.

Et n’oubliez pas qu’il ne s’agit pas de savoir qui a raison ou tort. Si vous rejetez chaque fois la faute sur votre partenaire, vous ne pourrez jamais régler vos problèmes. Vous devez tous les deux vous engager pour rallumer la flamme entre vous.

Conseil n°7 : Pouvez-vous le/la pardonner ?

Le pardon est essentiel au bonheur d’un couple. Choisir de faire confiance à quelqu’un, c’est être vulnérable et prendre le risque d’être à nouveau blessé(e).

Sur quelles habitudes devez-vous travailler pour rendre votre couple plus fort et plus heureux ? Rappelez-vous que nous avons tous des défauts. Vous devez décider par vous-même si vous pouvez pardonner ou pas l’infidélité de votre partenaire.

Il faut accepter le fait que nous sommes tous uniques et que nous avons tous des points de vue différents. Nous avons tous de moins bons côtés et commettrons inévitablement des erreurs dans la vie. Bien sûr, cela ne signifie pas que votre partenaire peut s’en sortir en toute impunité. Cependant, entretenir une relation fructueuse requiert d’apprendre à pardonner.

L’incapacité à pardonner rend la résolution des conflits beaucoup plus compliquée. Des émotions négatives surgissent et cela provoque de nouveaux conflits. Les personnes qui ont du mal à faire la paix sont beaucoup moins aptes à résoudre les problèmes.

Lorsque nous acceptons de pardonner, nous mettons notre haine et notre colère de côté, et nous essayons de guérir la plaie ouverte.

Enfin, soyez prêt(e) à travailler sur votre relation et à bien examiner ce qui doit changer entre vous et votre partenaire. N’imaginez pas que les choses se passeraient forcément mieux avec quelqu’un d’autre.

Divorcer ou pas ? À moins que vous ne décidiez de régler activement vos problèmes, les obstacles que vous rencontrez continueront de jouer un rôle dans votre relation (comme la jalousie ou le manque de confiance) et continueront de provoquer des problèmes entre vous, quelle que soit la personne avec qui vous êtes en couple.

À propos de l'auteur Marc Blanc Msc

Laissez un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués avec*